Toutes les actualités

Faire une recherche par mots-clefs

 

vente aux enchèresCe court article n’a pas la prétention d’être exhaustif, n’hésitez pas à consulter différents sites pour des précisions supplémentaires sur les us et coutumes des ventes aux enchères, dont certaines subtilités ne sont pas faciles à maitriser du premier abord. Le calendrier des ventes de minéraux (entre autre) à venir est indiqué sur les ouvrages spécialisés tel que la Gazette Drouot par exemple et sur internet.

Plusieurs acteurs interviennent ; acheteur, vendeur, apporteur d’affaires, Commissaire-priseur, Expert.

Que vous soyez vendeur ou acheteur ayez toujours à l’esprit que les minéraux sont des objets fragiles et que des précautions sont à prendre pour leur emballage et leur transport.

 

Vous êtes acheteur

 

Avant d’acheter des objets minéralogiques dans une vente aux enchères, prenez le temps de consulter attentivement le catalogue de la vente, souvent mis à disposition sur son site internet , vous pouvez aussi demander à ce qu’on vous l’envoie, et imprimez le pour avoir un suivi plus fin des enchères. Le catalogue est disponible au moment de la vente, mais anticipez toujours votre participation à la vente.

N’hésitez pas à contacter l’expert pour demander des précisions supplémentaires, voire des photos.

Les objets minéralogiques sont en exposition chez le commissaire-priseur ou dans la salle d’exposition de la vente aux enchères, le plus simple est de se rendre sur place pour les examiner. Vous pourrez vous rendre compte si ceux-ci correspondent à ce que vous recherchez. Et même manipuler les échantillons sous contrôle de l’expert et/ou du commissaire-priseur. L’expert est là pour vous donner plus de précisions.

Sur le catalogue il est toujours indiqué une estimation de l’objet, avec une estimation basse et haute qui reflète l’état du marché. Par contre il n’est jamais indiqué le prix de réserve, c’est-à-dire le prix minimum que le vendeur demande (qui reste secret).

Fixer vous aussi des limites pour vos enchères, dans le feu de l’action vous pourriez surpayer un objet et le regretter. L’officine de ventes aux enchères se rémunère sur les ventes par un pourcentage du prix atteint, elle ne se priverait pas de galvaniser une salle réceptive pour faire monter les enchères.

 

Déroulement de la vente

Si vous y assistez, arrivez sur place assez tôt. Lors de la vente l’expert annonce et décrit brièvement les objets, le commissaire-priseur démarre la vente. Il y a souvent d’autres intervenants comme : Un préposé, le crieur (qui gère les ventes dans la salle), une personne gérant les ventes sur internet, …

Les objets défilent sur un écran dans la salle avec les prix des enchères, et aussi sur internet.

Les enchères peuvent se faire par plusieurs biais : les personnes enchérissent dans la salle, ou sur internet, ou au téléphone, ou même sur des ordres envoyés au commissaire-priseur.

Pendant la vente, les enchères montent, c’est à vous de surenchérir sur un objet convoité.

 

Si vous assistez à la vente aux enchères, il vous suffit de faire un geste à l’intention du commissaire-priseur pour lui indiquer que vous souhaitez enchérir. C’est lui qui décide du montant de la surenchère : il peut par exemple faire progresser les enchères de 20€ en 20€ ou de 500€ en 500€ selon la valeur de l’objet. Pour préciser la somme que vous offrez, annoncez le chiffre à haute voix.

Cependant vous pouvez aussi ne pas assister à la vente. Vous manifestez votre intension d’acheter à la société de vente en passant un ordre d’achat indiquant le montant maximum que vous êtes prêt à investir. Le commissaire-priseur vous représentera jusqu’à ce que votre montant soit atteint.
Vous pouvez aussi participer à la vente par 
Téléphone sans frais supplémentaires, sur simple demande auprès de la société de vente. Vous devrez fournir un Rib à la société de vente pour pouvoir enchérir à distance et vous réglerez vos achats par virement bancaire ou par chèque.

Il arrive que les prix montent rapidement pour encourager les ventes dans la salle et faire croire que des acheteurs sont « sur le coup ».

Le Commissaire-priseur a fixé le plus souvent avec son vendeur un « prix de réserve » en dessous duquel il s’engage à ne pas vendre la pièce : Dans la majorité des cas les prix de réserves s’entendent à 10% près (c’est précisé dans le mandat de vente). Cela signifie que la Commissaire-priseur démarrera à une valeur souvent inférieure de 10% à votre prix de réserve. En conséquence, les vendeurs doivent prendre en compte cette donnée pour déterminer leur prix de réserve.

Le commissaire priseur « retire » l‘objet si ce montant n’est pas atteint, mais il s’abstient en général de le signaler à l’oral dans la salle pour ne pas nuire à l’ambiance de la vente. Aussi, il est parfois difficile de se rendre compte si un objet a été vendu dans la salle. En effet si rien ne se vend, l’ambiance est plombée dans la salle et cela n’incite pas à acheter.

Cependant et sur ordre du vendeur, Le prix de l’objets peut être baissé s’il ne trouve pas preneur (et des affaires peuvent être faites, surtout pour ceux qui connaissent bien la valeur des objets mais aussi sur un coup de cœur).

 

Quoi qu’il en soit, si vous êtes le dernier à enchérir, l’objet vous sera adjugé : Vous avez gagné l’enchère :

« L’acheteur devient propriétaire de l’objet au moment où le marteau tombe et où le commissaire-priseur prononce le rituel « adjugé, même s’il n’a pas encore réglé son achat, ni pris possession de son lot. »

Le crieur vous apporte le récépissé du numéro de lot de la vente. Il est souvent demandé un chèque signé sans montant pour s’assurer que vous achetez l’objet.

Si vous êtes pressés par le temps et que vous n’avez pas d’autres enchères à faire, vous pouvez régler votre objet immédiatement. Généralement comme les objets sont dans des vitrines, vous pourrez seulement les récupérer à la fin de la vente ou ultérieurement. Mais renseignez vous toujours avant la vente. Au moment de récupérer vos objets, une facture vous sera remise.

Attention pour les objets fragiles ou encombrants, prévoyez des emballages carton, boites éventuelles, gros scotch, et sacs pour le transport. Des envois sont possible par le commissaire-priseur, se renseigner toujours avant la vente dans quelles conditions (frais, assurance, frais de garde….). Et pour emporter vos objets vérifier toujours avec le personnel de l’officine qu’il n’y a pas d’erreur.

Toutes les conditions de vente sont indiquées sur le catalogue ou le site.

 

Les after-sale :

Si des objets n’ont pas été vendus, renseignez vous auprès du commissaire-priseur : Lorsqu’un objet n’a pas trouvé acquéreur lors d’une vente aux enchères, la maison de ventes a la possibilité de le vendre ensuite de gré à gré, dans le cadre d’une vente mettant en relation un vendeur et un acheteur en dehors du processus de vente habituel aux enchères. Renseignez vous bien sur les conditions.

 

Quand vous achetez un objet en vente aux enchères, vous payerez le prix de l’enchère en salle, auquel Il faut ajouter la TVA (20%) et des frais (souvent supérieurs à 5 %)

Aussi un objet gagné aux enchères = prix de l’objet adjugé en salle + TVA 20% + Frais (supérieurs à 5 %)

Renseignez vous sur le montant des frais avant pour éviter toutes déconvenues.

Vous êtes vendeur

Vous avez des objets minéralogiques à vendre. Il existe 2 types de ventes, des ventes en salle et des ventes spécifiquement sur internet. Vous avez connaissance d’une vente (sur des sites spécialisés comme Drouot sur Paris, sur la gazette qui répertorie la plupart des ventes en France, sur internet). Contactez le commissaire-priseur, envoyez-lui des photos par mail pour lui montrer vos « trésors ». Son expert lui indiquera si ces objets conviennent à la future vente ou plutôt une autre. Si vos objets conviennent ils sont insères au catalogue et diffusés sur les sites de vente.

Le commissaire-priseur et son expert valideront avec vous la valeur de l’objet.

Un prix de réserve : valeur minimale que vous souhaitez pour cet objet et en dessous duquel il ne sera pas vendu. Le prix de réserve peut être ferme (l’objet ne peut pas être vendu en dessous de ce prix) ou relatif c’est-à-dire lorsque les conditions générales de vente prévoient que le vendeur a la possibilité d’accepter la meilleure enchère finale même si celle-ci est inférieure au prix de réserve. Pour repère, si le prix de réserve est relatif il est souvent indiqué (effectuer des compensations). Il est indiqué aussi parfois que les prix de réserve s’entendent à 10% près.

Assurez vous que votre accord porte sur un prix ferme ou relatif avant de signer le mandat de vente convention, et demandez toutes explications auprès du Commissaire-Priseur. Vérifiez au moment de signer que les prix de réserve sont bien ceux que vous souhaitez.

Une estimation basse et une estimation haute : ce ne sont que des valeurs indicatives reflétant le prix du marché qui peuvent être atteinte lors de la vente (voire dépassée ou pas du tout atteinte en cas de non vente).

Le commissaire-priseur et l’expert vous indiqueront plutôt de mettre des prix bas, c’est vrai que leur intérêt est que l’objet se vende, vous aussi. Vous pouvez être joueur en mettant un prix de réserve bas. Basez-vous quand même sur le prix d’acquisition de votre objet ou sur un prix de marché si vous le connaissez. Gardez à l’esprit que le commissaire-priseur et l’expert doivent faire du chiffre, ils en vivent !!! Par contre il est vrai qu’en baissant un peu votre prix de réserve cela peut faire vendre votre objet. Quelques euros de moins aurait fait la différence.

L’expert se chargera de la description et des photos de votre objet en lien avec le commissaire-priseur.

Les objets sont assurés quand ils sont dans l’officine du commissaire-priseur. L’expert a aussi une assurance quand il manipule vos objets. De même si vous confiez vos objets à l’expert et/ou au commissaire-priseur, vos objets sont assurés de votre domicile jusqu’à l’officine.

Avant de confier vos objets, ayez toujours une trace écrite et signée, avec la valeur des objets que vous confiez. Pour votre sécurité prenez des photos, et indiquez les dimensions, voire le poids de vos objets.

Pour que vos objets minéralogiques soient bien mis en valeur, prévoyez des socles. Un objet à plat est moins attrayant dans une vitrine, et une mauvaise présentation peut être à l’origine d’une vente manquée.

Au moment du dépôt de vos objets auprès du commissaire-priseur, un mandat de dépôt vous sera remis, que vous devrez signer, il est conseillé de bien le vérifier, surtout pour les prix de réserve.

Votre vente n’est pas gratuite : il y a des frais sur la vente, au minimum une quinzaine de % sur le prix de vente en salle (qui comprend la rémunération du commissaire-priseur et de l’expert). Pour mémoire la commission dans un dépôt vente dans une boutique est de l’ordre de 30%. Si vos objets ont une grande valeur, une négociation est toujours possible, tentez votre chance.

 

Si vous vendez un objet vous recevrez le prix de l’enchère en salle, auquel il faut soustraire la rémunération du Commissaire-priseur (dizaine de %) et la rémunération de l’expert (quelques %).

Aussi un objet vendu aux enchères = prix de l’objet adjugé en salle – commission du Commissaire-priseur (dizaine de %) – rémunération de l’Expert (quelques %)

Vérifier si les commissions sont Hors Taxes (H.T.) ou Toutes Taxes Comprises (T.T.C.).

Les objets vendus à plus de 5000 € supportent une taxe de 6,5% au titre des plus-values.

Renseignez vous sur ces montants avant pour éviter toutes déconvenues.

Vos objets ont été vendus seulement au moment où commissaire-priseur indique « adjugé » en frappant du marteau. Tout le reste n’est que gesticulations et techniques de vente.

Le commissaire-priseur vous informera par courrier des résultats de la vente de vos objets. Et si tout ou certains de vos objets ont été vendus, généralement un mois après la vente vous recevrez le paiement par chèque (prix de vente de vos objets en salle diminué de la rémunération du commissaire-priseur et de l’expert).

Vous pouvez consulter sur le site du commissaire priseur les résultats de la vente. Ces derniers sont souvent indiqués avec la TVA et les frais alors que dans la salle ils sont donnés sans commissions. Renseignez-vous et vérifiez aussi si vous avez des frais sur les invendus, le stockage, …

Vos objets ne sont pas vendus, il vous faudra les récupérer rapidement dans l’officine du commissaire-priseur. Vérifiez que les objets vendus sont conformes à ceux que vous avez confiés (d’où les photos), des dégradations peuvent éventuellement survenir, hors vos objets sont assurés. Prévoyez des emballages en relation avec la fragilité de vos chers objets, du transport et du stockage.

Le commissaire-priseur peut aussi vous contacter pour les « after-sale » (après-vente). Il arrive qu’un acheteur potentiel n’ayant pas pu participer à la vente se manifeste tardivement.

La vente d’un objet est très aléatoire, dans telle vente il partira tout de suite, dans une autre il ne se vendra pas. C’est un mystère. Phénomène de mode ? pas les bons acheteurs en ligne ou dans la salle ? un acheteur classique ne s’est pas déplacé ? Pour des raisons de communication, publicité, la vente est passée inaperçue.

Si vous avez un certain nombre d’objets en vente dans une salle il est toujours intéressant d’être présent.

 

Vous êtes apporteur d’affaires

Parmi vos relations une personne souhaite se dessaisir de quelques-uns de ses chers objets. Vous êtes en contact avec un commissaire-priseur. Ce dernier organise une vente aux enchères d’objets minéralogiques. Comment faire ? Il vaut mieux au départ avoir des photos des objets et leurs dimensions, provenance éventuelle et les soumettre au commissaire-priseur et à son Expert pour valider si ces objets minéralogiques correspondent à leur type de vente.

Si c’est le cas, vous devez recueillir l’approbation écrite du vendeur. Le commissaire-priseur rédige un « contrat » précisant que vous êtes apporteur d’affaire, le pourcentage de votre commission sur le vente de ces objets, la nature des objets et l’identité du vendeur. La commission est de l’ordre de 2 à 3%. Demandez toujours des précisions. Ne donnez aucune information sur le vendeur tant que cela n’est pas clair pour vous. Le vendeur se chargera ensuite de porter les objets lui-même au commissaire-priseur.

Si des objets sont vendus le commissaire-priseur vous informera par courrier et vous recevrez votre rémunération d’apporteur d’affaire par chèque.

Si un objet est vendu et que vous êtes apporteur d’affaire vous recevez une commission

Commission d’apporteur d’affaire = % du prix de l’objet adjugé en salle (quelques %)

Vérifier si les commissions sont Hors Taxes (H.T.) ou Toutes Taxes Comprises (T.T.C.).

Les Experts

C’est un terme générique pour désigner une personne ayant les connaissances nécessaires pour identifier et estimer des objets (connaissance des objets et leur valeur).

Il n’y a pas à proprement parlé de filaires pour devenir Expert. Ce sont souvent des professionnels, en effet il faut avoir une structure commerciale pour prétendre à ce rôle. Il est aussi nécessaire d’avoir une assurance spéciale pour manipuler, transporter et/ ou stocker des objets ne vous appartenant pas.

C’est principalement par réputation, notoriété et surtout savoir-faire reconnu que l’on accède au rôle d’expert. En minéralogie et objets connexes, il y a des professionnels qui ont une connaissance encyclopédique. Ils doivent se tenir informés grâce à leurs lectures de diverses revues, articles, au contact avec le marché, aux visites de collections, musées … et leur participation à des expositions nationales et internationales. C’est un véritable investissement culturel et financier, aussi il y a peu d’Experts disponibles et reconnus en minéralogie. C’est le commissaire-priseur qui les choisit sur recommandation le plus souvent.

Les Experts sont rémunérés par un pourcentage, de l’ordre de quelques %, du montant de la vente en salle, c’est à dire sur le prix qui a été adjugé en salle des ventes.

Les Commissaires-priseurs Ils organisent la vente, gère le catalogue, et dirige la vente en salle. Leur rémunération est de l’ordre d’une dizaine de % sur le prix adjugé en salle des ventes. Le fonctionnement d’une officine de vente comporte de nombreux frais ; la confection des catalogues, location des salles de vente, mise en ligne sur des sites de vente, frais de personnels et de locaux, rémunération des Experts, des apporteurs d’affaire etc.

C’est une profession libérale réglementée, accessible aux titulaires d’un diplôme national en droit (à partir de la licence) et d’un diplôme national d’histoire de l’art, d’arts appliqués, d’archéologie ou d’arts plastiques (au moins deux ans d’études supérieures) voir l’art. R. 321-18 du Code de commerce. Le candidat doit être admis sur examen écrit et oral, au stage de deux ans, dont au moins un an en France et six mois dans un office de commissaire-priseur judiciaire. À l’issue du stage, un certificat de bon accomplissement est délivré par le Conseil des Ventes. Celui-ci permet de diriger des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques au sein de sociétés de ventes volontaires.

La profession de commissaire-priseur judiciaire est sanctionnée par trois épreuves orales sur des matières juridiques, la réglementation professionnelle et la pratique des ventes. C’est un officier ministériel, nommé par arrêté du garde des sceaux.

La CNCPJ et le CVV assurent conjointement la formation professionnelle et l’organisation des cours en vue de l'obtention de la qualification requise pour diriger les ventes. 

Source interencheres.com.

Pour en savoir plus sur les conditions d’accès : http://www.commissaires-priseurs.com/http://www.conseildesventes.fr/

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....