Livres & revues

Nature’s Garden of Crystals

Auteurs : Une vingtaine d’auteurs (voir contenu)

Edition : Vandall T. King, Newryqs Press, Rochester, New York (2011)

Nombre de pages : 424 pages

Format : 28,5x22cm

Langue : En anglais (d’Amérique)

Prix conseillé : 34,95 USD (soit environ 26 € en début 2011)

Disponibilité : dans les grandes bourses, sur les catalogues des revues spécialisées.

 

Contenu:

Après une page d’introduction par Van King :

The Keith and Mauna Proctor Family Trust Collection by Keith Proctor and Mauna Proctor (environ 218 pages en deux parties).

The Legacy Continues (l’héritage continue) by Brice and Christophe Gobin  (14 pages).

Thirty-five years of refining (35 ans d’amélioration) by Mario Pauwels (12 pages).

Paradise Woods (6 pages).

Elmwood Mine Minerals by Steve Neely (22 pages).

Gold Fever (la fièvre de l’or) by Wayne and Dona Leicht (20 pages).

Minerals of the Scot Rudolph Collection by Scott Rudolph (34 pages).

Polychrom Minerals by Laurent Thomas (10 pages).

Minerals as Work of Art (les minéraux comme œuvres d’art) by Stuart Wilensky and Donna Wilensky (12 pages).

Becoming a Mineral Collector and a Lifelong Love of Photography (devenir un collectionneur de minéraux et l’amour d’une vie pour la photographie) by Matteo Chinellato (18 pages).

Treasured Minerals by Russ Behnke (20 pages).

Growing up with Minerals (grandir avec les minéraux) by Val Collins and Jef Collins (14 pages).

Haggendorf, My Love by Stephan Wolfsried (24 pages).

 

Commentaires :

Ouvrage à la conception pour le moins originale. Van King a proposé à des commerçants, des collectionneurs-commerçants et à certains collectionneurs de publier des minéraux de leur collection ou des minéraux qu’ils ont eu un temps en leur possession ainsi que les textes qu’ils désiraient. Seule contrainte : payer pour chaque page que l’on voulait voir publiée. L’ouvrage se veut « a photographic album of the « flowers » of the Mineral Kingdom » (un album photographique des « fleurs » du royaume minéral). Il est, par conséquent, très abondamment illustré (hors les pages de textes, marginales, il y a entre 1 et 6 photos par page).

Il y a 15 ans à peine, les encyclopédies et les beaux livres généralistes occupaient l’essentiel du champ éditorial en minéralogie de collection et d’agrément. Les informations sur les collections publiques étaient rares et les collections privées n’avaient que très rarement voix au chapitre. Ces toutes dernières années, les publications sur des collections privées se sont multipliées et paraissent même pulluler ces derniers temps. On ne peut que s’en réjouir, et regretter à l’occasion que les ouvrages sur les collections publiques restent toujours aussi rares (le « remarquable » ouvrage sur les « minéraux remarquables » de l’UPMC-La Sorbonne au campus Jussieu reste une exception qui mérite d’être rappelée).

L’ouvrage proposé par Vandal King marque une nouvelle étape dans cette évolution dans la mesure où il était ouvert à toute personne pouvant prétendre présenter des minéraux en accord avec la présentation écrite en quatrième de couverture : « Featuring some of the finest minerals specimens in the world selected from the internationally great personal mineral collections of our time » (« ouvrage » présentant plusieurs des meilleurs minéraux du monde choisis dans les grandes collections privées de notre époque »).

L’ouvrage est imprimé sur du papier de faible grammage qui fait penser aux catalogues de vente par correspondance. La maquette est sommaire : fond noir, textes blancs et photos de styles variés disposées souvent les unes à la suite des autres. La volonté qui paraît avoir primé est de présenter le plus grand nombre de spécimens et d’emplir le plus possible chaque page (les marges sont minuscules !). Ces options se justifient lorsque l’on voit l’excellent rapport qualité/prix.

Ces détails techniques et stratégiques évoqués, parlons du contenu. La première constatation est que les différents signataires ont voulu exprimer leur passion, présenter leurs activités, faire leur publicité et, pour certains, montrer ce qu’ils ont à vendre.

En général, ils décrivent leurs impressions, leurs critères de choix et émettent des commentaires sur les bons minéraux. Le résultat est passionnant. Que l’on soit d’accord ou non avec les écrits des auteurs, on ne peut pas les ignorer. Proctor, par exemple, dont la collection (à vendre ?) occupe près de la moitié de l’ouvrage, est un collectionneur-commerçant-conseiller qui exerce son activité depuis plus de 40 ans : négliger ce qu’il écrit est un non-sens, on ne peut pas ignorer plusieurs décennies de minéralogie de collection. Ses opinions font maintenant partie de l’histoire de la minéralogie de collection même si, je le répète, on est pas du tout d’accord avec. Les écrits de commerçants comme les Gobin, Thomas ou Wilensky permettent d’appréhender des évolutions plus récentes du marché. Plusieurs textes de collectionneurs donnent des renseignements intéressants sur les motivations des grands collectionneurs. Le seul le chapitre, qui dénote par rapport à l’ensemble du livre, est celui sur Hagendorf qui présente des photographies de microminéraux. On se consolera en remarquant  ici qu’il est un indicateur de l’ampleur et de la maturité prises par la microminéralogie ces dernières années.

Si l’on compare ce livre à celui qui présentait la collection de John Barlow (1996), on mesure pleinement l’évolution étonnante en qualité des minéraux de collection ces toutes dernières décennies.

La qualité des textes et des photos n’est pas toujours égale (ce qui était inévitable), mais l’ensemble se situe entre le bon et l’excellent niveau. Ceux qui attendent une encyclopédie, ceux qui rêvent d’un bel ouvrage de bibliophilie seront certainement déçus. Les collectionneurs à la recherche de références de qualité et les amateurs de beaux objets trouveront dans ce livre des motifs de satisfaction. Les professionnels y trouveront de quoi réfléchir et méditer.

A. P.

Coffret Vive la Terre - 3 volumes


Auteurs : Collectif sous la direction de Gérard Sustrac

Publications : UFG & Atlantica

Nombre de pages : 3 volumes de 223 pages, 291 pages et 367 pages

Format : 24 x 16cm

Prix : 57 € - Frais d'expédition offert - cliquer ici pour télécharger le bon de commande

Disponibilité (en France) : auprès du siège de l'UFG aux horaires des permanences - 77 rue Claude Bernard - 75005 Paris


Contenu :

Tome 1 : La Terre : une longue histoire à risques

Tome 2 : Agir sur l'eau et les déchets

Tome 3 : Matières premières : un bien commun limité


Présentation :

Vive la Terre, c’est célébrer une Terre parfois dangereuse, mais bien vivante, riche de multiples ressources, mais à traiter avec précaution et respect. C’est à la géologie que revient l’étude de la Terre, dont on cherche à comprendre le fonctionnement, à explorer et exploiter les ressources, ou à évaluer les risques qu’elle peut générer. La géologie appliquée, c’est par définition la mise en pratique de la géologie dans la diversité des champs où celle-ci peut intervenir, en lien avec les activités humaines. Souvent, les ouvrages de géologie constituent des introductions générales ou portent sur un domaine fondamental spécialisé des sciences de la Terre. D’autres ouvrages se focalisent sur un champ particulier : par exemple le risque volcanique ou sismique, les mouvements de terrain, ou le milieu karstique en hydrogéologie. La finalité du présent ouvrage est de couvrir un large éventail de sujets de géologie appliquée en se limitant à des connaissances de base, en replaçant les domaines d’application dans leur contexte économique ou réglementaire, et en multipliant les exemples concrets et les études de cas.

Cet ouvrage a aussi un autre objectif, celui de nous resituer dans le contexte d’une planète fragile, aux ressources limitées et dans laquelle aucune action de l’un quelconque d’entre nous n’est sans conséquences. C’est ici que la géologie intervient dans notre vie de tous les jours. Les énergies fossiles dominent encore très largement notre consommation d’énergie ou la façon dont nous nous transportons, les substances minérales fournissent les matériaux de nos constructions et aménagements, les minéraux et minerais sont à l’origine de très nombreux objets de la vie de tous les jours. Nous sommes maintenant tous alertés sur les échéances auxquelles nombre de ces ressources seront fortement réduites ou en voie d’épuisement et sur l’effort à mener à tous les niveaux pour les économiser et mieux gérer nos consommations. Dans ce contexte, la géologie appliquée, dans sa diversité, a un rôle essentiel à jouer car c’est elle qui nous apporte des clefs sur la quantité et la qualité de nombre de nos ressources, qu’il s’agisse des énergies fossiles, des substances minérales ou de l’eau, ou fournit des repères pour protéger notre environnement et prévenir les risques liés au sous-sol.

Atlas i mineraleve të Trepçes

Auteurs : B. Durmishaj, S. Hyseni, F. Shala

Edition : Trepça Enterprise under PAK Administration et Postes et Télécomm. du Kosovo (PTK), Prishtinë 2010

Nombre de pages : 166 pages

Format : 24x18cm - 26 figures couleurs, 2 tableaux, 168 photos couleurs

Langue : Albanais

Prix conseillé : 20 € +  frais de port

Disponibilité : Bislim Muqa ou les auteurs, Trepça/AKP, Parku Industrial Mitrovice, Mitrovice 40000, Republic of Kosovo

 

Commentaires :

Un livre d’art sur Trepça et son musée minéralogique ? Depuis l’ouverture des premières galeries en 1927, tous les amateurs des fantastiques paragenèses de cette mine célèbre l’attendaient. Géopolis, qui milite depuis des années pour faire connaître ce patrimoine d’exception et motiver des sponsors pour le musée, salue donc cette publication avec enthousiasme.

Quoique disponible uniquement en albanais pour le moment, ce très beau livre mérite d’être signalé à toute la communauté des professionnels et des amateurs. Il est l’œuvre de deux professeurs de l’Université de Prishtina et de Ferat Shala, géologue et directeur actuel du Groupe Trepca.

Il comporte 8 parties. La 1ère est un historique de la mine où l’on apprécie, notamment, les statistiques de production depuis la reprise de 2005. La 2ème est un rapide exposé de la situation géographique de la mine. Plus importante, la 3ème partie campe le cadre géodynamique, la forme des corps minéralisés, la nature de la minéralisation et la chronologie de la mise en place des différentes espèces minérales. Cette partie est illustrée de figures très claires, en couleurs, notamment des coupes géologiques récentes du gisement par G. Maliqi et H. Kepüska. La 4ème partie est un rappel, à l’intention du grand public, des principes de la croissance cristalline. Elle est suivie d’un court chapitre sur le musée de Trepca.

Vient ensuite la 6ème partie, véritable point d’orgue du livre. On y admire une profusion de photos, en couleurs, des cristaux qui ont fait la célébrité de la mine et du musée dans le monde. Ils sont présentés dans l’ordre de la classification chimique : natifs, sulfures et sulfosels, oxydes, carbonates, sulfates, phosphates. On y voit notamment les photos des spécimens exceptionnels cités dans le « livre des records » de Guillemin et Mantienne (1989). Dans une 7ème partie, les fameuses « paragenèses » ou associations minérales si typiques pour reconnaître « la marque de fabrique » Trepca dans les collections mondiales, sont présentées à travers une nouvelle grande série de photos en couleurs. À travers de splendides specimens, notamment plusieurs de vivianites, la 8ème partie souligne le grand intérêt que les minéraux de Trepca génèrent depuis 1970 à l’étranger, et qui se voit aussi bien dans les collections nationales et privées que dans l’engouement des collectionneurs pour présenter leur meilleurs cristaux de Trepca dans les sites web de minéralogie et dans les forums de discussion. Pour rester dans un volume raisonnable, la bibliographie ne compte que 27 références, mais les « Anciens » (Baric, Forgan, Schumacher, Smejkal, Zebec…) dont les études ont bâti la renommée des minéraux de la mine, ne sont pas oubliés dans le texte, auxquels il faudrait ajouter Terzic qui a décrit la belle cosalite de Trepca en 1974.

Bien structuré, ce livre se feuillette très agréablement, malgré la difficulté de la langue : en effet, les racines de nombreux mots scientifiques sont universelles et les figures font le reste. Entièrement en couleurs, les photos sont de grande qualité. Imprimé sur un beau papier, relié avec une couverture rigide, des titres dorés et une jaquette, il s’agit à la fois d’un ouvrage scientifique et d’un livre d’art qui devrait être apprécié par un large public, même non albanophone. Il fait honneur au Kosovo, à Trepca, à son musée et aux générations d’hommes qui ont travaillé depuis 1926 dans cette mine pour mettre en valeur ses extraordinaires richesses.

Les auteurs recherchent des partenaires pour cofinancer une édition en anglais et une en allemand.

Jean FERAUD

Le cristal et ses doubles

Aperçu historique, scientifique, descriptif des macles et accessoirement des épitaxies dans le monde minéral et le laboratoire


Auteurs : Jean-Claude Boulliard

Illustrations : Alain Jeanne-Michaud

Photogaphies : Alain Jeanne-Michaud, Jean-Pierre Boisseau

Publications : CNRS EDITIONS

Nombre de pages : 347 pages

Format : 26 x 19 cm

Prix : 59 € - Vente en ligne sur le site d'Amazon (56.00 € - Livraison gratuite) : cliquer ici

Disponibilité (en France) : dans les grandes librairies, dans les grandes manifestations minéralogiques, à la collection des minéraux de l’UPMC.

 

Contenu :

Préface d’Hubert Curien

Première partie : Historique de l’étude des macles t de l’épitaxie jusqu’à Friedel.

Deuxième partie : description et théories des macles et accessoirement de l’épitaxie.

Troisième partie : Les macles célèbres dans le monde minéral

 

Commentaire :

La macle désigne un groupement de deux ou plusieurs cristaux (ou parties de cristaux) orientés selon des directions remarquables. Depuis plus de deux siècles, les macles ont été au cœur de la science des cristaux. De Romé de L’Isle, à Haüy, en passant par Delafosse, Pasteur, Bravais, Mallard et Wallerant les macles ont été une préoccupation surtout française dont le point d’orgue est le travail de Georges Friedel. En 1904, il publie un volumineux ouvrage où il expose une théorie qu’il veut définitive et qui est encore d’actualité. Près d’un siècle plus tard,  l’ouvrage de Jean-Claude Boulliard, tout autant volumineux, retrace, dans une première partie passionnante, le long cheminement des cristallographes.

Pour bon nombre d’amateurs et scientifiques, les macles sont aussi de bien étranges objets mal expliqués. Le livre de Jean-Claude Boulliard lève une grande part de leurs mystères. Dans la deuxième partie, il présente, de manière accessible, les enjeux et les théories actuelles sur le sujet. Il ne se fait pas vraiment l’écho de Friedel car, il y relativise fortement sa théorie et précise ce qu’il faut en tirer. Les développements originaux qu’il propose permettent enfin d’avoir une vision synthétique et cohérente sur ce sujet.

Les macles constituent aussi pour le collectionneur un sujet raffiné et fascinant. La troisième partie s’adresse plus particulièrement au collectionneur en dévoilant quelques-unes des plus belles macles jalousement conservées au sein de la collection des minéraux de l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) sur le campus Jussieu.

Cet ouvrage encyclopédique présente la première synthèse aussi achevée sur les macles. Il est aussi très agréablement écrit et illustré. Après le remarquable « minéraux remarquables » publié l’an dernier, cet ouvrage montre la vivacité de la minéralogie au sein de l’IMPMC et de sa collection. Un livre de référence à mettre entre les mains de tout minéralogie, de tout cristallographe et de tout amateur de minéraux sérieux.

A. P.

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....