{module Tucson 2015}

 

Après les grands hôtels et autres expositions de prestige, il y a plusieurs dizaines de lieux de ventes où parfois se trouvent les (très) bonnes mais aussi (très) rares affaires. Il faut prévoir beaucoup de patience et de bonnes chaussures. Une règle veut que l’on commence par les grossistes (wholesalers). Les entrepôts ne paient pas de mines mais c’est là que se trouvent les bonnes affaires lorsqu’il y a des  découvertes importantes. Souvenons-nous des incroyables wulfenites en prismes d’Ojuela (Mapimi, Mexique) ou des calcites « papillon » de Patoni (Mexique). Le principal grossiste est « top gems ». Malheureusement cette année n’a pas livré d’heureuses surprise.

 

 La minéralogie indienne est bien représenté par l’entrepôt de « Superb Minerals » qui depuis plus d’une décennie tient un rôle de leader avec des prix qui ne sont pas toujours très démocratiques.

 

Cette année a livré de belles scolecites de faciès différents : soit en grands cristaux, soit en cristaux fins.

 

Il y avait en outre de belles apophyllites vertes sur stilbite, une calcite en crosse étonnantes et un lot de cavansites d’une qualité moindres que ce que l’on a connu une décennie avant. Et les pièces géantes (métriques) qui sont une spécialité de la maison.

 

A proximité de Superb Minerals, le Market Place est un marché sous tentes où l’on trouve du matériel malgache, péruvien, indien et des roches décoratives d’Australie. Le long de la highway 10, il y a un alignement d’hôtels et de parkings transformés en foire de vente. La série commence avec le Quality Inn, qui est l’ancien Travelodge, un lieu mythique de la minéralogie jusqu’aux années 1990. Il est consacré maintenant autant aux minéraux qu’aux pierres décoratives. On y trouve des sources de minéraux péruviens, malgaches, sud africains et mexicains. Cette année il y avait des scorodites en cristaux centimétriques avec des enduits de segnitite (un arséniate de plomb et de fer) d’Ojuela (Mapimi). Les prix demandés étaient élevés pour des pièce sombres, ternes et peu colorées.

 

 

Vient ensuite le Riverpark qui était l’ancien Sheraton, l’hôtel le plus luxueux et prestigieux jusqu’au début des années 1990. Depuis une vingtaine d’années, il est devenu le lieu où l’on trouve des pierres brutes pour la bijouterie et des tentes de grossistes.

 

Depuis quelques années la minéralogie y renaît dans une annexe où se regroupent les « international fine mineral dealers ». On y trouve quelques étoiles montantes de minéralogie qui malheureusement pour ce compte –rendu vendent rapidement et précocement leur minéraux. On y a vu de beaux ou intéressants minéraux du Pakistan comme une curieuse danburite jaune associée à une tourmaline.

 

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....