Le Westward Look : l’exposition de prestige

 

image1

Et pour commencer ce quatrième reportage, un oubli sur le Westward Look. Chaque année, le samedi, il y a une exposition faite par un collectionneur, une institution ou comme cette année, un club : celui du META, les minéralogistes enthousiastes de la région de Tucson. Le niveau était un peu décevant.

 

Le Sonora Desert Museum

image2  image3

Entre le Westward Look et le Main show, il y a quelques jours, où l’on peut visiter les shows secondaires et surtout le Sonora Desert Museum qui offre une occasion extraordinaire de découvrir la géologie, la faune et la flore de cette région.  Et les oiseaux mouches ! Très difficiles à photographier.

 

image4

Tout collectionneur, même les plus modestes, seraient-ils des conservateurs ?

 

L’arrivée de la pluie : une bénédiction pour le désert

image5

image6

Et une malédiction pour le visiteur du musée qui n’avait pas prévu d’imperméable.

 

Le main show

image7

Le main show ouvrait le jeudi 13 février. La première épreuve était d’acheter les billets : deux queues d’une centaine de mètres s’étaient formées dès 10 heures: heure d’ouverture officielle.

 

image8

Certains se sont posés la question du pourquoi des parapluies.

 

Les vitrines de prestiges et autres

image9

Avec en haut à droite la plus grande viitaniemiite (16cm) connue et une belle suolunite à sa gauche.

 

image10

L’histoire des collections Roebling et Canfield intégrées à la Smithsonian.

 

image11

image12

 

image13

Une vitrine à la gloire d’un minéralogiste amateur français. Avec  quelques fluorites de Valzergues intéressantes.

 

image14

image15

image16

 

image17

Il y avait plusieurs vitrines sur une sympathique association de jeunes collectionneurs. Un exemple à suivre ?

 

image18

Trois monstres de Russie: l’émeraude avoisine la vingtaine de centimètres.

 

image19

Quelques pièces de la collection Meieran.

 

image20

Des cristaux géants de rubellite de Malkhan (Transbaïkalie, Russie).

 

image21

Une calcite extraordinairement étonnante, topologiquement parlant.

 

image22

 

image23  image24

Quelques pièces de la collection de Peter Megaw, l’un des principaux organisateurs du Main Show. Avec ce qui serait la plus grande cumengeite trouvée lors de la reprise provisoire des travaux, il y a deux ans. Sa dimension, pointe à pointe, semble avoisiner 18 mm.

 

image25

Quelques autres pièces de la collection de Peter Megaw.

 

image26

Avec une invraisemblable covellite au centre

 

image27

Vitrine d’un nouveau collectionneur, qui a débuté il y a deux ans.

 

image28

L’autre partie de la vitrine du nouveau collectionneur.

 

Les stands

 image30

Le stand de Fine Minerals offrait enfin la possibilité de prendre des photos des extraordinaires minéraux précédemment exposés dans la maison à proximité de l’hôtel Tucson city center.

 

image32

image31

Le stand de Fine Minerals

 

image33

Collector’s Edge présentait la plus grande fluorite de Huang Gang. La couleur n’y est pas, mais l’architecture est très belle.

 

image34

 Des pépites d’argent représentant environ 250 kg, trouvées récemment dans le comté de Gila, en Arizona.

 

Les évènements

image35

Tucson ne se résume pas à des manifestations commerciales. Il y a un grand nombre de réunions, conférences et bien sûr de parties qui participent beaucoup à la sociabilisation des différents participants : musées, collectionneurs, amateurs, scientifiques et curieux. En photo, la très sérieuse et austère réunion des membres de la SMMP (Society of Mineral Museum Professionals).

 

Le Westward Look: les conférences du dimanche soir

 

image36

Cette année, il y avait deux conférences: la première sur les minéraux, le cuivre surtout, de la péninsule de Keweenaw (Michigan, USA), la seconde sur les minéraux dans les films (en commençant par Blanche Neige et les 7 nains, tous mineurs d’une mine de pierres précieuses).

 

Le West Ward: une présentation du musée de Harvard et son histoire

 

image37

 

Les réceptions (parties) : la galerie Granada

image38

 

 Les réceptions du Mineral City

image39

Pour pallier au manque d’ambiance dans le Mineral City, les commerçants ont rapidement compris qu’il fallait créer des évènements. Des conférences furent organisées puis des parties.

 

Les réceptions : Gem A

image40

Le Gem A est l’école de gemmologie d’Angleterre, le pendant de l’Institut national de Gemmologie en France.

 

Les réceptions : les Spann

image41

M et Mme Spann organisent tous les ans, le soir du jour d’ouverture du Main Show une réception qui invite tous les conservateurs et quelques autres grands acteurs de la minéralogie.

 

image42

Cette année une récompense a été décernée à John White un des fondateurs du Mineralogical Record et ancien conservateur du Smithsonian. On regrettera que ce puits de science ait si peu écrit.

 

This is the end

image43

La fin  des shows et manifestations de Tucson avec un beau coucher de soleil.

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....