Le Westward Look

image1

Voici enfin ce vendredi 07 février, l’ouverture du Westward Look, le complexe touristique qui se veut accueillir les meilleurs marchands et minéraux. Cette manifestation consiste en plusieurs blocs de six appartements occupés par les marchands.

Une fois que l’on a réussi à parquer sa voiture, parfois assez loin, la visite peut  commencer.

 

image2

Comme toujours dans les shows étatsuniens, les publicités sont omniprésentes et foisonnantes. La première étape est de trouver l’information utile. Ce qui, en l’occurrence n’est pas trop difficile car le Westward Look ne compte que quelques dizaines d’exposants. La plupart ont exposé dans les shows antérieurs. Très peu, moins d’une dizaine n’exposent qu’ici. Ce sont eux qu’il faut voir en premier.

 

Les (presque) nouveautés

image3

Un ensemble de stalactites de malachite et chrysocolle de la République démocratique du Congo a fait forte impression. Pièce spectaculaire, elle a été achetée par le musée du Gemmological Institute of America.

 

image4

Un beau moulage d’un cristal de quartz (disparu) par du quartz rose du Brésil.

 

Deux beaux exemples des quartz rutilés de l’Hymalaya indien

Deux beaux exemples des quartz rutilés de l’Hymalaya indien

 

image6

Une très belle alexandrite du Zimbawe (le bleu est un chrysocolle sur l’étagère du dessous). Rappelons que l’alexandrite est une variété de chrysobéryl, verte à la lumière du jour et rouge pourpre à la lumière incandescente.

 

image7

Une très belle et très inhabituelle rubellite de Paprok, Afghanistan.

 

Les classiques

image8

Un commerçant a présenté une vitrine de quartz qui préfigure la présentation d’une future exposition dans son magasin de New York.

Sur la photo : un quartz rose du Brésil, une améthyste des Etats-Unis et un quartz de Colombie

 

image9

Un bel ensemble de la minéralogie alpine, qui malgré la très sévère concurrence internationale, a encore des aficionados. Les quartz vrillés russes étant maintenant rares, ceux des Alpes sont les seuls disponibles, généralement.

 

image10

Un des effets des renouvellements générationnels est la vente sur le marché de collections anciennes. Avec, entre autres, des minéraux de Tsumeb, comme ces dioptases.

 

image11

Les très importantes récoltes de vanadinite de Mibladen de ces derniers temps, n’ont pas eu de visibilité à Tucson. Cette étagère représente presque l’essentiel des vanadinites présentées au Westward Look. Elles ont été très peu représentées dans les autres shows. On pouvait se consoler en allant dans les lieux moins prestigieux le long de l’autoroute ou d’Oracle road, où se concentrent les grossistes marocains.

 

Les vitrines : pour le plaisir des yeux

image12

C’est la consolation que l’on a (le plaisir des yeux), après avoir vu les prix ou plutôt deviné les prix, car il y a beaucoup de POR (price on request : prix révélé à la demande… comptez 6 chiffres) et même des NFS (not for sale: pas à vendre sauf si l’offre est vraiment, vraiment beaucoup très intéressante).

 

image13

A droite une calcite d’Uruguay avec des motifs cunéiformes sur la face principale (peu visibles sur la photo). Pour beaucoup, cette pièce est passée pour l’une des meilleures, des plus surprenantes du show?!?!?!?! Assez peu compréhensible. Peut-être parce qu’elle était vendue par un des marchands les plus chers du show.

 

image14

La vitrine la plus fournie en fluorites rouges, chez un marchand qui connaît la Chine depuis longtemps. Vu  l’abondance de cristaux de ce type, ils ont été (un peu) boudés.

 

image15

image16

image17

image18

image19

image20

Pour les tourmalinophiles, surtout

 

Le Westward Look, une nouveauté

image21

L’une des rares nouveautés de cette année a été les wulfenites de La Morita, état de Chihuahua au Mexique. Ce sont des pièces plaisantes de couleur orangé, classique pour ce minéral.

 

image22

Une belle curiosité : une chalcocite d’Espagne, présentée à titre privé, mais non exposée au public.

 

image23

La mine de Navidad, Rodeo dans l’état de Durango au Mexique, nous avait rassasié de creedites orangées. Cette année ont a vu des pièces de couleur violet, la plus appréciée. Mais pas toujours la plus stable.

 

Le Westward Look, une nouveauté (?)

image24

Les cuivres d’Australie sont peu reconnus, c’est dommage et injuste comme le démontrent ces pépites aux très belles formes (le gisement n’a pas encore été  dévoilé).

 

Une rareté

image25

Une naumanite, un séléniure d’argent, sur gangue avec filon d’or (non visible sur la photo) de Joyce Vein, Fire Creeck mine, Lander Co., Nevada (USA)

 

Une curiosité

image26

Un cristal de galène tordu, mais est-ce encore un cristal ?

 

Un coup de cœur : une belle fluorite partiellement dissoute

image27

 

Le Westward Look, en conclusion?
Un atmosphère morose ?

image28

Oui et non. Une chose est certaine: comme dans tous les autres shows, il y a eu une fréquentation en baisse. Elle est partie liée à la peur de l’épidémie  à coronavirus : les chinois sont nombreux à Tucson. Cependant, les commerçants qui ont joué le jeu en apportant du matériel original n’ont pas eu à se plaindre. Ceux qui montrent la même chose sur plusieurs emplacements ont été moins satisfaits.

 

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....