Les activités des foires de Tucson ont été, historiquement parlant, tournées vers la minéralogie. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. On peut estimer que plus de 80% des activités sont consacrées aux pierres de joaillerie et à la gemmologie. Le lieu le plus prestigieux est la foire d’AGTA dans les salles de congrès de la ville de Tucson. Elle concentre les plus grands marchands des USA.


 


Outre les stands de vente, il y a plusieurs vitrines culturelles. L’une d’elles est consacrée à Fédérick Pough, bien connu des minéralogistes, qui a été aussi un grand gemmologue pendant plusieurs décennies (il est décédé à 100 ans rappelons-le !). Il a été l’un des premiers savants à étudier les diamants irradiés.




Comme chaque année, la Smithsonian Institution (Washington) présente quelques unes de ces dernières acquisitions (dons) et plusieurs de ses merveilles.


 

 


Un point intéressant a été la présentation d’un spectromètre Raman de table par le Canadian Institute of Gemmology. Rappelons que cet institut commercialise aussi un extraordinaire spectromètre (visible-proche-infrarouge) de table. Avec ces deux appareils, tout amateur ou tout club peut se monter son laboratoire de gemmologie… ou de minéralogie (ces appareils ne se cantonnent pas qu’aux gemmes !)




Un autre lieu incontournable est le GJX (prononcer dji-djeï-ixe). Le cadre est moins prestigieux, mais c’est là que l’on voit les nouveautés et parfois les bonnes affaires. Cette année, j’ai noté des smithsonites (du Congo) et des quartz avec piemontite. J’ai vu aussi un lot extraordinaire de tourmalines « Paraiba » du Mozambique.


 



Et pour finir revenons à la minéralogie, avec un lot de belles apophyllites de Nasik (Inde), découvert le mois dernier. Les cristaux tabulaires, à base carrée, sont vert pâle et de grande dimension, jusqu’à 8 cm d’arête. Ils sont bien séparés les uns des autres et sont associés à de la stilbite rose saumon.


 


Il n’y a pas que les minéraux et les gemmes à Tucson. La paléontologie y est bien représentée. Le principal hôtel est le Ramada (ex – La Quinta) situé sur le long de l’A10 mais un peu excentré par rapport aux autres hôtels longeant cet autoroute.

On trouve aussi quelques grandes sociétés au Tucson City Center. Le principal évènement de cette année est l’ouverture d’une maison (show room) à proximité de cet hôtel. Elle est voisine de celle de Fine Minerals International.

La première impression qui se dégage de la visite des stands de paléontologie est leur côté nettement moins mollusque que la paléontologie européenne, autrement dit leur côté plus vertébré, avec bien sûr les dinosaures (superstars), les poissons et quelques mammifères (aux dents de sabre).

Qu’on se rassure, il y a tout de même des belles ammonites et autres invertébrés. Un autre point fort tient aux dimensions assez spectaculaire des fossiles proposés.

Il faut y ajouter des efforts continuels, de certains, pour renouveler les modes de présentation des fossiles. Certains spécimens tiennent de l’œuvre d’art dans toute l’acceptation du terme.

N’étant pas paléontologue, je clos ici mon rapport et vous invite à admirer quelques spécimens impressionnants.



Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....